Projet d'Urgence d'Appui
à l'Education de Base


Ministère de l'Education Nationale
et de l'Enseignement technique

Vous êtes ici :
Home
Actualités

  Actualités


Projet d'Urgence d'Appui à l'Education de Base (PUAEB)
(Publié le 30/04/2015 à 10:40:07 et consulté 8258 fois)
Voir tous les articles ( 30 articles )
VISITE DU DIRECTEUR DES OPERATIONS DE LA BANQUE MONDIALE A FERKE
Visite du Directeur des Opérations de la Banque Mondiale à Ferké SUCAF

Dans le cadre de ses activités, le Directeur des Opérations de la Banque Mondiale, Monsieur Ousmane DIAGANA a entrepris une mission de visite de terrain de certains Projets financés par la Banque Mondiale en Côte d’Ivoire du 28 au 03 mai 2014.



Pour le Projet d’Urgence d’Appui à l’Education (PUAEB), Monsieur Ousmane DIAGANA s’est rendu le 29 mai dernier sur le site de Ferkessédougou Sucaf dans le nord de la Côte d’Ivoire afin de visiter le programme d’appui aux enfants déscolarisés développé à travers les classes passerelles qui permet de réinsérer dans le système scolaire formel, les enfants déscolarisés ou non scolarisés dont l’âge varie entre 09 et 15 ans, après une formation accélérée de 08 mois.

La mission de la Banque Mondiale conduite par le Directeur des Opérations, est accueillie à l’entrée de la ville de Ferkessédougou par la délégation du PUAEB et des représentants de la DREN-ET avec à leur tête la première responsable de ladite structure. Puis le cortège s’ébranle vers la Préfecture pour une visite de courtoisie au Préfet de région, empêché, mais représenté par son Secrétaire Général et certains de ses collaborateurs.

La visite des classes passerelles de la SUCAF-CI a été révélatrice de la stratégie mise en place par le Ministère de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique à travers le PUAEB pour la prise en compte des enfants déscolarisés ou n’ayant pas eu la chance d’aller à l’école et a permis de prendre la juste mesure du travail fait pour offrir une éducation équitable à tous les enfants, en collaboration avec différentes ONG dont l’ONG « Ecole Pour Tous » dans le cas des classes passerelles de Ferké Sucaf.

Après la visite des classes passerelles, la mission a été conduite sous les abris dressés pour l’occasion et des allocutions ont été données successivement par le représentant de la SUCAF-CI, le secrétaire général de préfecture et le représentant des parents d’élèves. De façon unanime, tous les locuteurs ont félicité le PUAEB, la Banque Mondiale et l’ONG Ecole Pour tous pour cette initiative et ont exprimé le désir de la voir se pérenniser pour offrir la même opportunité à d’autres enfants.

Mme le DREN-ET, représentant Mme le Ministre de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique, s’adressant avec beaucoup d’émotion à la mission, a fait l’état de lieu de l’éducation dans sa région en soulignant le fait que la succession de crises socio-politiques a miné l’école et l’a conduite d’une situation de médiocrité en 2011 avec 8,29% au BEPC et 14,74% au Baccalauréat. Elle a également fait état de l’insuffisance d’infrastructures et d’enseignants et a souhaité un renforcement de capacités.

Bien que les besoins de l’école dans la région de Ferkessédougou soient énormes face à la demande et à la démographie galopante, Mme le DREN-ET demeure optimiste quant au devenir de l’école. Surtout, selon ses dires, grâce à l’aide apportée par les Partenaires Techniques et Financiers, par le biais de projets du type PUAEB et des initiatives, telles que celles des classes Passerelles.

Aussi a-t-elle tenu à remercier, à féliciter et à encourager les différentes parties prenantes au développement, dont la Banque Mondiale pour leurs actions conjuguées en faveur de l’école.

Une mention particulière a été faite à l’ONG « Ecole Pour Tous », sélectionnée pour la mise en œuvre du programme des classes passerelles à Ferké Sucaf et, pour citer Mme le DRENET : «… pour ses convictions, son courage et son expertise dans les solutions alternatives d’éducation de base».

A la suite de Mme le DREN-ET, le D.O a pris la parole pour dire combien il a été touché par ses propos qui ne sont pas tombés dans une oreille de sourd. Il a également félicité l’ONG pour son travail sur le terrain et pour sa contribution à l’amélioration de l’accès à l’éducation.

Il faut rappeler que le Programme des Classes passerelles est financé par le PUAEB à travers des conventions signées avec les ONG (SOLEIL LEVANT EDUCATION ; ECOLE POUR TOUS ; CONSEIL NOURVEGIEN DES REFUGIES, pour leur expertise en matière de développement de classes passerelles.

Pour l’année 2013-2014, ce sont 1512 enfants dont 710 filles des localités de Bondoukou, Bouna, Aboisso, Mankono, Ferkessédougou et Danané qui ont bénéficié du programme des classes passerelles et seront instaurés dans le système formel pour l’année scolaire 2014-2015.

 
 


 


Cartographie de nos Activités
Construction de 200 salles de classe par appel d'offre
Construction par approche communautaire (DDP)
Rehabilitation des salles de classe
Collèges de proximité
CAFOP
Tables-Bancs
Classes passerelles
Livraisons des manuels dans les écoles
Campagne de sensibilisation à la scolarisation des filles


Newsletter du PUAEB
Abonnez-vous aux bulletins d’information du PUAEB

Restez connectés !



PUAEB - Projet d'Urgence d'Appui à l'Education de Base
© Copyright - Octobre 2014 - Tous droits réservés